La France Underground

Free jazz et pop rock, 1965-1979, le temps des utopies
Serge Loupien

Le conflit des générations couvait dans l’hexagone depuis les premiers trémoussements de Presley, puis depuis les éclats tranchants du free jazz d’Ornette Coleman, au milieu des Sixties. En mai 68, les conditions se trouvent soudain réunies pour favoriser un renouvellement de société. La subversion culturelle prônée par l’underground par le biais de sa musique, ses journaux, ses happenings, sa créativité, ses illusions, ses excès, ne va alors cesser de croitre et se développer en France durant la fin des années soixante et les années soixante-dix.
Ce livre haut en couleurs, signé par un journaliste « historique » des pages culture de Libération et émaillé de nombreux témoignages inédits, évoque – un peu à la manière de la free press de ces glorieuses années - une épopée bouillonnante, libertaire, parfois délirante et foutraque. Une époque où le rock a pour noms Âme Son, Gong, Crouille Marteau, Heldon ou Fille Qui Mousse, où le jazz est incarné par les expérimentations de François Tusques, Bernard Lubat ou Jacques Berrocal, où la chanson résonne des textes de Pierre Barouh, Areski ou Brigitte Fontaine, où les festivals commencent à pulluler, un peu partout dans le pays, et où un jeune cinéma, sur le même tempo que toutes ces joyeuses musiques, définit lui aussi les contours de nouvelles utopies.
 

Collection: 
ISBN: 
978-2-7436-4416-1
EAN: 
9782743644161
Parution: 
mai, 2018
450 pages
Format : 15.0 
x 23.0
Prix: 
23,00€
  • ils en parlent
« Ce livre ouvrage trace la route des rêves utopistes d’une génération mal à l’aise dans son rapport à l’autorité, à la morale et de ses combats à vouloir changer le monde. On le lit d’une seule traite. »

La France underground : Free jazz et rock pop, 1965/1979, le temps des utopies, Toute la Culture


« La France Underground, reconstitution érudite d'une ère autrement plus « free » que la nôtre - par un ancien de Libé,Serge Loupien ! »

L'Underground à la française, Technikart


« La télé a beau dévider ad nauseam le souvenir de Claude François et des yéyés, elle oublie que la France des années 1960 a aussi été celle de Magma, de Gong, de François Tusques et de bien d'autres coups d'éclats musicaux. Serge Loupien en retrace l'histoire dans son touffu La France Underground. Il revient avec nous sur le théâtre des opérations avec gouaille et franc-parler. »

Dans les années 60, tout était interdit, il fallait que ça explose !, Jazz News