Rechercher

Résultats de la recherche

Votre recherche "freud mannoni" a renvoyé 27 résultats.

Sarah Chiche et Olivier Mannoni au Festival VO-VF (Gif-sur-Yvette) - 6 octobre

Sarah Chiche (Une histoire érotique de la psychanalyse) et Olivier Mannoni (traducteur de L'Inconscient et L'injection faite à Irma de Freud) seront au Festival VO-VF le dimanche 6 octobre à Gif-sur-Yvette pour une conférence sur le thème de "Traduire Freud".

 

Festival VO-VF

Château du Val Fleury

5, allée du Val Fleury

91190 Gif-sur-Yvette

Freud

Mélancolique, hyperactif et séducteur, Stefan Zweig fut très proche de Freud pendant trente ans. Chacun louait l’autre : Zweig, parce que Freud avait inventé avec la psychanalyse un fabuleux chemin de connaissance que la littérature pouvait emprunter ; Freud, parce que Zweig réussissait intuitivement, dans ses écrits, à saisir du psychisme humain "beaucoup de choses qui, sinon, n’auraient été vues, ni dites". Zweig lui rendra hommage dans un essai de 1931 qui est une merveille d’intelligence empathique, et c’est également lui qui, en 1939, à Londres, prononcera l’éloge funèbre de son ami.

Totem et tabou

"Un jour, les frères chassés se sont réunis, ont tué et mangé le père, ce qui a mis fin à l'existence de la harde paternelle." Freud résume ainsi le grand "mythe scientifique" qu'il a construit pour expliquer la naissance de l'humanité. S'appuyant sur un matériel anthropologique, linguistique, clinique, il cherche à comprendre ici la psychologie collective à l'aide de la psychanalyse. Le primitif, l'enfant et le névrosé sont les sujets de l'interprétation psychanalytique, qui devient, par la virtuosité de Freud, une théorie générale de l'humanité.

Psychopathologie de la vie quotidienne

« Ce qu’on a oublié de faire une fois, on l’oubliera encore bien d’autres fois. » Oublier un nom, casser un bibelot familier, se tromper de clefs, commettre un lapsus, tous ces petits accidents ordinaires doivent s’interpréter comme des manifestations de l’inconscient. En effet celui-ci travaille sans cesse, infatigablement. Freud a montré comment le rêve était la voie royale d’accès à l’inconscient. Il dessine dans cet ouvrage de 1901 d’autres chemins vers cette part qui échappe à notre contrôle et qui, par ses manifestations, traduit nos désirs.

L'Homme Moïse et la religion monothéiste

Londres, 1939. En exil, Freud publie la suite de «Totem et tabou». Ce sera son dernier livre, trois essais sur l'identité juive où foisonnent les questions. Qui était Moïse ? Comment devient-on un "grand homme" ? Quelles sont les racines de la haine de soi et de l'antisémitisme ? Peut-on se dire juif si l'on ne pratique pas ? Comment définir ce sentiment d'appartenance si puissant qu'il peut se transmettre de manière transgénérationnelle ?

L'Homme aux loups

En février 1910, un jeune Russe de vingt-trois ans, Sergeï Pankejeff, vient consulter Freud. Il souffre d'une "névrose" extrêmement grave qui le handicape jusque dans les gestes les plus simples de la vie quotidienne. Sa cure, qui va durer plusieurs années, déchaînera la passion des psychanalystes et rendra ce patient immédiatement célèbre sous le nom de "l'homme aux loups".