Rechercher

Résultats de la recherche

Votre recherche "DEJOURS" a renvoyé 10 résultats.

Les Dissidences du corps

Le corps a parfois des comportements insolites : il ne fait pas ce qu’on attend de lui. Certains patients déjouent le pronostic médical et peuvent aller jusqu’à faire douter du principe même de prédictibilité portant sur l’évolution habituelle des maladies. Pour une part, il se pourrait que les maladies du corps soient plus humaines et sociales qu’on ne le pense, c’est-à-dire pas uniquement placées sous le primat du déterminisme biologique. Quels sont donc les ressorts de ces dissidences du corps ?
 

Conjurer la violence

Dans les écoles, chez les policiers ou les travailleurs sociaux, dans les usines ou les bureaux, chez les jeunes en situation de non-emploi, partout l’on assiste à une aggravation de la violence. Quel sens lui donner ? Peut-on la conjurer ? Comment se déclenche-t-elle ? Quelles sont ses conséquences ? Utilise-t-on les bonnes méthodes pour la traiter ?

Travail vivant 2

Autre volet de la nouvelle théorie du travail proposée par Christophe Dejours, ce livre montre que l'organisation du travail a des incidences qui vont bien au-delà du seul monde du travail. Au travail, on peut en effet apprendre le respect de l'autre, la prévenance, la solidarité, la délibération, les principes de la démocratie. On peut aussi y apprendre l'instrumentalisation de l'autre, la duplicité, la déloyauté, le chacun-pour-soi, la lâcheté, le mutisme.

Le Corps, d'abord

Nous vivons simultanément dans deux corps : le corps biologique, qui est le corps des organes et des fonctions, le corps qui figure sur les planches anatomiques, celui qu'on examine au microcospe ou qu'on soigne avec des antibiotiques ; et le corps érotique, qui est le corps vécu, celui que nous "habitons", au travers duquel nous éprouvons la vie, la souffrance, le plaisir, l'excitation sexuelle, le désir. L'un relève de l'inné ; c'est le corps biologique. A partir de lui se construit progressivement l'autre corps, le corps érotique, qui relève donc de l'acquis.

Le Corps, d'abord

Cela surprendra, mais nous avons deux corps ! Le corps biologique, qui est celui qu’on examine au microscope ou qu’on soigne avec des antibiotiques ; et le corps érotique, au travers duquel nous éprouvons la vie, la souffrance, le plaisir, l’excitation sexuelle, le désir. À partir du corps biologique, qui relève de l’inné, se construit progressivement l’autre corps, le corps érotique, qui relève donc de l’acquis. Mais que se passe-t-il quand cette construction rencontre des obstacles qui la mettent en échec ?

Travail vivant tome 1

Aliénation, suicide : on sait bien, depuis Souffrance en France, que le travail peut produire le pire. Mais qu'il puisse aussi générer le meilleur, qu'il puisse être facteur d'accomplissement de soi et d'émancipation, une majorité de gens en doutent. C'est pourtant la voie explorée dans ce livre qui propose, grâce à une nouvelle théorie du travail, de penser politiquement l'organisation de celui-ci. Ce premier tome analyse les rapports entre travail, corps et sexualité.

Travail vivant 1

Aliénation, suicide : on sait que le travail peut produire le pire. Mais qu'il puisse aussi générer le meilleur, qu'il puisse être facteur d'accomplissement de soi et d'émancipation, une majorité de gens en doutent encore. C'est pourtant la voie explorée dans ce livre magistral qui propose, grâce à une nouvelle théorie du travail, de penser politiquement l'organisation de celui-ci. Ce premier volume analyse les rapports entre travail, corps et sexualité.