A qui profite le sale ?

Sexisme, racisme et capitalisme dans le rap français
Benjamine Weill

Le rap le plus vendu en France est sexiste, indiscutablement. Mais ce sexisme n'était pourtant pas plus présent qu'ailleurs dans l'ADN du rap (le mouvement hiphop). Alors pourquoi le sexisme s'est-il imposé comme étendard du rap ? Comment le rap, parti de la rue pour renverser le système, est-il devenu le reflet du capitalisme le plus sale (sexiste et raciste) ?
Cet essai politique propose une lecture systémique d’un genre musical devenu empire capitaliste, symptôme d’une société malade.

Collection: 
ISBN: 
978-2-228-93295-0
EAN: 
9782228932950
Parution: 
avril, 2023
240 pages
Format : 14.0 
x 22.5
Prix: 
19,00€