Quand les voyageuses françaises découvraient l'esclavage

Francoise Lapeyre

Après son Roman des voyageuses françaises (1800-1900), Françoise Lapeyre nous fait découvrir celles - de toutes nationalités, cette fois - qui aux XVIIIe et XIXe siècles furent confrontées aux réalités de l'esclavage en Orient, en Afrique, en Amérique et même en Russie. Leurs récits le nient ou s'en accomodent, l'approuvent ou le condamnent. Aux yeux d'aristocrates telles que Lady Montagu, l'esclavage oriental des harems semble en 1717 une condition naturelle pour une partie de l'humanité. Mais plus tard, sur les plantations des Caraïbes et du sud des Etats-Unis, d'autres observatrices se partagent entre l'angoisse, la révolte et la découverte fascinée des Tropiques. On apprend tellement en lisant ce livre qui nous permet d'appréhender de manière originale la longue marche vers l'abolitionnisme ! (Olivier Pétré-Grenouilleau)

Numéros poche: 
803
ISBN: 
978-2-228-90659-3
EAN: 
9782228906593
Parution: 
mai, 2011
288 pages
Format : 11.0 
x 17.0
Prix: 
9,15€