Le Spleen contre l'oubli Juin 1848

Dolf Oehler

Les massacres de Juin 1848 qui ont mis fin à l'insurrection parisienne - «péché originel de la bourgeoisie» selon Jean Paul Sartre - constituent un refoulé de l'Europe moderne. On a longtemps prétendu que les grands écrivains contemporains de l'événement auraient participé à ce refoulement en faisant le silence sur cette tentative d'extermination d'une classe entière de la société. Dolf Oehler apporte la preuve du contraire. Outre la remise en mémoire de la césure de 1848 et de la littérature de l'époque à dessein occultée (Hippolyte Castille, Alphonse Toussenel, etc.), il met en scène la naissance de la modernité littéraire. En effet, cette dernière, dénonçant toute complicité avec l'esprit du temps, ne s'est-elle pas élaborée dans le traumatisme de l'événement ? Sous le choc, les écrivains procédèrent à une remise en cause générale : ils soumirent à l'examen aussi bien les données de l'utopie républicaine, leur désir de beauté et de révolution, que leur situation propre et leurs principes poétiques. Après le triomphe de l'Europe antidémocratique, «physiquement dépolitisés», Baudelaire et Flaubert, les inventeurs de la poétique moderne, mais aussi Heine et Herzen, les deux grands exilés dans «Paris, capitale du XIXe siècle», travaillèrent à faire de leur mélancolie, de leur spleen, une force où la création le disputait à la critique. Explorant les rapports croisés de la littérature et de la politique, Dolf Oehler révèle en Juin 1848 le passage du romantisme à la modernité.

Univers: 
Genre: 
ISBN: 
978-2-228-88995-7
EAN: 
9782228889957
Parution: 
février, 1996
488 pages
Format : 14.0 
x 22.5
Prix: 
47,50€