PDF icon Lire l'extrait (2.02 Mo)

La vie solide

La charpente comme éthique du faire
Arthur Lochmann

Arthur Lochmann a délaissé ses études de droit et de philosophie pour devenir charpentier. En apprenant le métier, il a découvert des gestes, des techniques et une pensée de la matière qui ont transformé son rapport au monde.
         Ce récit d’apprentissage plein d’humilité entremêle souvenirs de chantiers et réflexions sur le corps, le savoir et le travail aujourd’hui. Avec une langue limpide et élégante, l’auteur montre comment la pratique de cet artisanat lui a donné des clés précieuses pour s’orienter dans une époque frénétique.
         Parce qu’apporter du soin à son travail, c’est déjà donner du sens à son action ; qu’apprendre et transmettre des savoirs anciens, c’est préserver un bien commun ; et que bien bâtir, c’est s’inscrire dans le temps long : la charpente est une éthique pour notre modernité.

Genre: 
ISBN: 
978-2-228-92271-5
EAN: 
9782228922715
Parution: 
janvier, 2019
204 pages
Format : 12.0 
x 19.5
Prix: 
15,50€
  • ils en parlent
« Original et philosophique, ce témoignage d'Arthur Loch mann venu au métier du bois presque par hasard, offre une belle leçon de vie. »

Lire, Jean Montenot


« Lorsqu’il restitue son quotidien d’artisan, Arthur Lochmann célèbre sa richesse et sa variété. À mesure qu’il assimilait les gestes qui lui étaient enseignés par ses maîtres d’apprentissage, la souplesse d’une planche ou la structure fibreuse du bois devenaient pour lui des matières à merveille. »

La Revue des deux mondes, Sébastien Lapaque


« Un magnifique éloge du bois et du travail du bois, écrit par un homme que l’on sent enraciné, centré, capable de joindre deux mondes en apparence opposés : le savoir et le savoir-faire. »

En attendant Nadeau, Cécile Dutheil


« Arthur Lochmann livre de très belles pages sur la matérialisation de soi à travers le travail, la fabrication, son corps et en accord avec les autres … et où l’on voit que la pensée n’existe pas seule, mais en acte, qu’elle s’affine à l’épreuve des saisons et des années, qu’une idée n’est rien quand elle est en l’air, solitaire, abstraite, mais quand elle se fait et s’use. »

Le journal de la philo - France Culture, Géraldine Mosna-Savoye


« Un jeune philosophe raconte comment il est devenu charpentier et en tire quelques leçons de sagesse pour notre modernité. Un livre sobre et solide, qui remet à l'honneur l'apprentissage [...] Ce livre sonne comme un manifeste générationnel, et c'est tant mieux. »

Le Figaro, Charles Jaigu


« Un coup de foudre à la fois pour le pacte de sincérité que vous faites avec le lecteur et avec cette expérience de vie que vous décrivez admirablement. »

L'heure bleue - France Inter, Laure Adler


« Cet ouvrage est une merveille d'intelligence. »

Psychologies Magazine, Christilla Pelle-Douel


« Arthur Lochmann excelle à transmettre sa passion aux non-initiés. Son livre ouvre à la redécouverte des vertus pédagogiques et morales de la confrontation à la matière, le bois en l’occurrence. [...] Cet ouvrage permet d’entrevoir ce qu’une discipline manuelle peut apporter à quiconque cherche à reprendre sa vie en main, dans des temps incertains. »

L'Humanité, Laurent Etre


« Un beau livre ! »

Le Journal des idées - France Culture, Jacques Munier


« Absolument remarquable et tout à fait singulier ! »

28 Minutes - Arte, Elisabeth Quin


« Cet ouvrage est une lumineuse recommandation à multiplier les expériences, aussi différentes soient-elles. [...] Lucide sur les critiques à apporter à notre temps, Arthur Lochmann parvient ainsi à faire de son récit un appel d’air vivifiant qui appelle à l’action. »

Le Nouveau Magazine Littéraire, Eugénie Bourlet


« Arthur Lochmann élabore un nouveau rapport au corps et au monde, un style de vie, voire une «éthique du faire». [...] Ce que montre son livre, "La vie solide", c'est qu'en choisissant de se faire charpentier plutôt que philosophe, ce jeune homme de 32 ans n'a pas élaboré une «philosophie de la charpente» mais, de la construction de charpentes, tiré une philosophie, une morale, une «conception du monde», un style de vie. »

Libération, Robert Maggiori


« Voici un petit livre précieux. Précieux parce qu'il rapporte une expérience personnelle et sincère. Précieux en ce qu'il dépasse le clivage entre le faire et le penser. »

Livres Hebdo, Laurent Lemire