La reine Victoria

Lytton Strachey
Frédéric Roger-Cornaz (Traducteur)

"Un mari de reine était une entité inconnue dans la constitution anglaise ; il semblait ne pas y avoir de place pour lui dans les affaires de l'Etat ; et Victoria trouvait que c'était fort bien ainsi." (Lytton Strachey)
Par son autorité et son prestige, la reine Victoria symbolise l'Angleterre impériale et victorieuse. Elle accède au trône en 1837, à l'âge de dix-huit ans. Trois ans plus tard, elle épouse, malgré l'avis de sa mère, son cousin Albert de Saxe-Cobourg. Durant son règne – le plus long de toute l'histoire du Royaume-Uni –, la Grande-Bretagne va s'installer au premier rang des puissances mondiales et l'Empire connaître son apogée coloniale. Lytton Strachey (1880-1932), ami de Keynes et de Woolf, membre du groupe de Bloomsbury, auteur d'un livre culte, Éminents victoriens, lui consacre ici une biographie devenue célèbre, tant l'ironie le dispute à l’irrévérence.

Numéros poche: 
126
Traduit de l'anglais
ISBN: 
978-2-228-91372-0
EAN: 
9782228913720
Parution: 
août, 2015
336 pages
Format : 11.0 
x 17.0
Prix: 
10,00€