La Peau de chagrin

Suivi de : Une névrose diabolique au XVIIe siècle (Sigmund Freud)
Honore De Balzac
Sigmund Freud
Sarah Chiche (Préfacier)
Olivier Mannoni (Traducteur)

La Peau de chagrin (1831) est le dernier livre que lut Freud avant de choisir le suicide le 23 septembre 1939. Cette histoire de pacte faustien, de peau qui rétrécit et de vie qui raccourcit à mesure que sont exaucés les souhaits du héros, Raphaël de Valentin, renvoyait certainement le père de la psychanalyse à des problématiques personnelles ; mais le roman de Balzac fait aussi écho à un magnifique essai de 1922, Une névrose diabolique au XVIIe siècle, que Freud avait consacré, à travers le cas du peintre Christoph Haitzmann, à un thème de possession similaire, et que nous proposons ici dans une traduction inédite. Dans ces deux textes, émergent des questions de la société d'aujourd'hui : la tyrannie du choix, la solitude et le non-désir, l'angoisse de mort et la dépression, le sentiment d'exister, ou encore le fantasme de longévité...

Numéros poche: 
976
Traduit de l'allemand
ISBN: 
978-2-228-91067-5
EAN: 
9782228910675
Parution: 
avril, 2014
416 pages
Format : 11.0 
x 17.0
Prix: 
8,50€