La France du marché noir (1940-1949)

Fabrice Grenard

Le marché noir ne fut pas seulement, comme on le croit, l’oeuvre d’une minorité de profiteurs agissant de mèche avec les Allemands et tirant parti d’une situation de pénurie
et de restrictions pour s’enrichir. Il impliqua au contraire une très large partie de la société française, se généralisa dans tous les secteurs de l’économie et concerna aussi bien Vichy ou les Allemands que la Milice ou la Résistance. Le nombre record de procès-verbaux établis - près de deux millions - souligne d’ailleurs l’ampleur de ce phénomène qui perdura bien après la Libération, jusqu’en 1949. Première histoire globale du marché noir en France, s’appuyant notamment sur les archives inédites du Contrôle économique dirigé par René Bousquet, ce livre en souligne à la fois les enjeux économiques, sociaux et politiques. Qui profita vraiment du marché noir ? Pourquoi les Allemands changèrent-ils subitement d’attitude sur cette question en 1943 ? Quelles étaient les techniques des trafiquants pour échapper aux contrôleurs et aux policiers ? En quoi la répression du marché noir fut-elle à l’origine de la rupture très précoce du monde paysan avec Vichy ? Comment l’économie parallèle prit-elle la forme, dès 1942, d’un mouvement général de désobéissance à l’autorité ?
 

Univers: 
Collection: 
ISBN: 
978-2-228-90288-5
EAN: 
9782228902885
Parution: 
mars, 2008
352 pages
Format : 14.0 
x 22.5
Prix: 
23,50€