Que la guerre est jolie

Christian Roux

Une ville moyenne, située à une heure de Paris. Un passé ouvrier, comme en témoignent les bâtiments de l’usine, aujourd’hui désaffectée, et la « cité jardin » où logeaient les salariés. Aujourd’hui le maire a de grandes ambitions pour sa ville : réhabiliter le quartier et transformer les maisons ouvrières en un ensemble résidentiel haut de gamme. Or les habitants ne l’entendent pas de cette oreille. À commencer par Élise, qui attend un enfant et n’a aucune intention de déménager. Quant aux artistes qui ont investi l’usine, ils veulent la transformer en lieu de création. Comme si le maire et les promoteurs allaient se laisser arrêter par une poignée d’opposants ! Il suffit de les faire déguerpir, et là, tous les moyens sont bons, légaux ou non. Cependant, des grains de sable vont se glisser un peu partout et tout enrayer… Comme en temps de guerre, les dégâts collatéraux seront ravageurs.
 
Christian Roux est pianiste, compositeur et scénariste. Il a publié plusieurs romans noirs remarqués dont Braquages (prix du Polar SNCF), Kadogos, Placards, et L’Homme à la bombe, tous caractérisés par la révolte de personnages qui ne laissent pas indifférent. Il a également reçu le Trophée 813 du meilleur roman francophone pour Adieu Lili Marleen, un polar qui mêle la musique et un aspect méconnu de la Shoah.

Collection: 
Genre: 
ISBN: 
978-2-7436-4248-8
EAN: 
9782743642488
Parution: 
février, 2018
208 pages
Format : 15.5 
x 22.5
Prix: 
19,50€
  • ils en parlent
« Livre sous pression au cœur d’une guerre sans merci.  »

Que la guerre est jolie, Blog Au Chapitre